Mots-clefs

, , , ,

(Post personnel de Pascal Kotté, non validé avec la communauté des Conseillers Numériques, vos avis et apports seront bienvenus)

Après les attentats de Paris, les Etats s’attaquent au chiffrement. Mais de quoi parle-t-on?

http://www.letemps.ch/economie/2015/11/20/apres-attentats-paris-etats-s-attaquent-chiffrement-quoi-parle-t-on

Merci pour cet article Mehdi.

Il est tentant de déclarer «illégales» les communications cryptées, et d’exiger des «braves concitoyens» une transparence totale. Celui qui va rejeter cela, qui va exiger le droit de chiffrer ses données, et qui refuse les écoutes massives automatiques, sera montré du doigt comme un rétrograde, mais surtout un suspect:

  • «Vous avez des choses à cacher ?»

Pensez-vous donc être définitivement à l’abri d’un retour de la tyrannie ? Croyez-vous donc qu’il ne soit plus possible de revivre un 3ème Reich ? Que sont donc en train de vivre toutes ces villes musulmanes, qui étaient encore sous la lumière de la tolérance et de la mixité de cultes, pendant que montait le nazisme en Europe ? Comment réagissons-nous face à la terreur ? Nous ouvrons nos portes et augmentons notre ouverture d’esprits ?

  • Non, je n’ai rien à cacher,
    mais je rejette une ingérence intolérable dans nos données privées.

Il est nécessaire de placer l’éthique au-dessus des lois, du bon sens au-dessus de la folie. Pensez-vous que nous allions vers un mieux, un progrès ? Ou un pire ? Comment allons-nous construire la nouvelle humanité digitale pour nos enfants ?

Ne renonçons pas à tous les acquis, nos droits fondamentaux issus de nombreux sacrifices pour donner naissance aux droits universels de l’homme, incluant le droit à la confidentialité. Même si je prône une transparence volontaire et l’Open Data; même si le Net malmène nos vies privées; même si les grands acteurs du Cloud accèdent déjà à notre intimité électronique; il n’est pas acceptable de laisser un gouvernement accéder impunément à nos échanges personnels, ou même d’entreprises, sans devoir rendre compte de façon transparente des motivations et sous un arbitrage juridique indépendant.

Les veilleurs, c’est nous tous. Mettre en place des mécanismes facilités et internationaux pour lancer des alertes et des dénonciations, ou simplement des suspicions avec une mise sous surveillance des nocifs présumés pour une acquisition de preuves, sous contrôle et accord préalable juridique: OUI ! Et nous pourrons compter sur l’aide des Musulmans français et bien d’autres, qui seront probablement plus efficaces que toutes les polices numériques…

La surveillance, c’est l’outil des états totalitaires !

L’auto-surveillance, la solidarité et l’entraide, c’est l’outil des pays libres. Il en reste 21 sur 180 en 2014, soit 4 de moins cette année, d’après les cartes de « Reporters Sans Frontières« , dont la France est « jaune » en position 38. La Suisse n’est pas loin de sortir du blanc, en 20-ème position.
RSF carte de la liberté de presse 2015.bmp

Nos sages nous ont pourtant déjà expliqués quelles étaient les meilleures voies contre la tyrannie et l’intolérance. Ne nous détournons pas de leurs enseignements, même si nous devons l’adapter à notre époque :

«Rien n’est plus dangereux au monde que la véritable ignorance et la stupidité consciencieuse!» (1)

«La haine trouble la vie ; l’amour la rend harmonieuse. La haine obscurcit la vie ; l’amour la rend lumineuse!» (1)

«En opposant la haine à la haine, on ne fait que la répandre, en surface comme en profondeur!» (2)

«Si un homme atteint le cœur de sa propre religion, il atteint également le cœur des autres religions!» (2)

«Etre libre, ce n’est pas seulement se débarrasser de ses chaînes; c’est vivre d’une façon qui respecte et renforce la liberté des autres!» (3)

«L’éducation est l’arme la plus puissante qu’on puisse utiliser pour changer le monde» (3)

Avez-vous reconnus ces 3 hommes ?

Il est aussi nécessaire d’exiger des multinationales d’avoir un comportement éthique qui ne soit pas limité à rester uniquement dans la légalité, ce qui n’est déjà pas toujours le cas de certaines. Cela semble déjà une volonté de nombreux éditeurs SaaS, soumis à l’effet Buzz, positif comme négatif.

Venez nous rejoindre à Lausanne ce 28 Novembre pour en discuter, entre autres choses, à « Fêtons Linux 2015« , une manifestation qui défend aussi, nos libertés numériques 😉

cullexewiaahh6i

Publicités